Promenade à la ferme ! [Activité #1 « l’art est un jeu d’enfant »]

Aujourd’hui je suis heureuse de vous retrouver pour mon premier rendez-vous créatif : « L’art est un jeu d’enfant« 

J’aime proposer des activités en tout genre à Margaux, des petits bricolages qu’elle peut réaliser un maximum seule. Elle dessine tous les jours et fait des activités plusieurs fois par semaine (gommettes, peinture, pâtes a modeler…). Mais je suis souvent en manque d’inspiration pour lui proposer des activités à thème. Alors ce rendez-vous mensuel est pour nous l’occasion de réfléchir, varier, s’organiser et prendre le temps de réaliser quelque chose de bien précis 🙂

Thème du 1er Avril pour le rdv « L’art est un jeu d’enfant » : promenade à la ferme.

Ce thème m’a rapidement inspiré et fait sourire car le papi de Margaux est agriculteur. Après avoir fait quelques recherches sur Pinterest et Google, mon choix s’est arrêté sur quelque chose de très simple mais chouette à faire pour ma petite fermière 🙂

Nous avons réalisé un tableau représentant l’activité principale d’une ferme : on y retrouve de la verdure (pâture ou champs), les animaux et le tracteur.

pour réaliser cette activité, il vous faut :

un grand support (feuille, carton, papier à dessin…)

peinture ( gouache, à l’eau, aux doigts…)

crayons (feutres, de couleurs, de cire…)

colle (en bâton ou liquide blanche)

paire de ciseaux/pinceau, rouleau…

Pour commencer Margaux a peint sur la grande feuille de papier à dessin. Je lui ai proposé un rouleau, un pinceau et une assiette avec plusieurs couleurs. Je l’ai laissé faire ce qui lui plaisait.

DSCN0710DSCN0713DSCN0723

En attendant que la peinture sèche, je lui ai proposé de colorier les animaux de la ferme et un tracteur (images sur Google) avec les crayons de son choix. Margaux était contente de réaliser ce coloriage, elle est très portée sur les animaux en ce moment et sait déjà en reconnaître et nommer beaucoup. J’avais également sorti les gommettes pour cette activité, mais elle n’a pas voulu les utiliser.

DSCN0747DSCN0749DSCN0755

Une fois ses jolis animaux coloriés et pendant sa sieste, je me suis occupée de les découper puis de peindre une clôture sur son tableau et créer ainsi un effet de scène. Je suis seulement intervenue pour ces 2 tâches (la clôture n’est pas obligatoire).

Le lendemain, pour terminer cette activité,  j’ai proposé à ma poulette de coller elle-même ses animaux et son tracteur sur sa feuille avec un bâton de colle. Elle connait bien le principe, ce n’est pas la première fois qu’elle s’amuse à coller du papier alors elle a de suite voulu commencer.

DSCN0758DSCN0764DSCN0776

DSCN0772

A la fin de l’activité, elle était fière de son œuvre  » wouah  c’est beau », nommer ces animaux et me montrer le tracteur de son papa.

Elle a quasiment réalisé seule ce tableau, nous l’avons fait sur deux jours car du haut de ses 2 ans, elle est encore jeune pour rester concentrer sur une activité entière.

Son tableau a rejoint ses autres jolies œuvres sur le mur de sa chambre.

DSCN0779

Cette activité est très simple à réaliser et ne nécessite pas beaucoup de matériel mais elle est chouette et intéressante car elle regroupe plusieurs activités en une seule (peinture, coloriage, découpage et collage). Il n’y a rien d’extraordinaire mais c’est maintenant quelque chose qu’elle maîtrise et qu’elle peut faire seule.

Margaux a 25 mois mais cette activité est réalisable dès 18 mois.

Le sous-main plastifié pour enfant vient du magasin Action.
Les crayons de cire sont de la marque Crayola et Aladine.
Le pinceau et rouleau sont de la marque Crayola.
L’assiette verte en plastique vient d’Ikea.
La feuille blanche à dessin et la colle en bâton viennent du supermarché.

Ceci était ma première participation au RDV  » L’art est un jeu d’enfant » de Doriane  http://lepaysdesmerveilles.com

Les petits bonheurs (semaine 12)

Cette semaine avec les beaux jours qui arrivent et cette belle saison qui approche ! Nous avons pu profiter presque tous les jours du soleil bien qu’encore fragile et discret.

Margaux a bien joué dehors ! Elle commence à porter des couleurs pleines de peps et de gaieté ! Elle quitte définitivement le 2 ans pour le 3 ans et ça me fait drôle :-/ Vivement les shorts et le pot peut être 🙂

On a ressorti quelques jouets d’extérieurs. On a acheté un joli moulin à vent de toutes les couleurs, qu’elle adore traîner. Elle me demande maintenant tous les matins pour aller jouer dehors !

Margaux a bien joué aussi avec son bébé (oui je le dis, mais ça doit être une des premières fois !) C’était trop mignon de la voir lui laver les pieds, lui lire un livre et quand son bébé se mettait à pleurer, elle lui chuchotait  » Est tout bébé… » en le caressant.

Mercredi : J’ai passé un chouette moment avec ma sœurs, ma maman et mes grands-parents d’amour. A chaque visite chez tata, Margaux monte de mieux en mieux les escaliers, n’ayant pas d’autre endroit pour s’entraîner.

Jeudi : J’ai emmené pour la première fois Margaux dans une librairie où je devais aller chercher un colis pour papa. Et comment dire, elle a un peu trop apprécié cette boutique où : livres, jouets, peluches, crayons et feutres se côtoient ! Donc normal, tu me diras ! Elle voulait tout ouvrir, regarder et bien sûr emmener ! On s’est quand même limité à quelques livres.

Samedi : Retour aux sources chez mes grands parents pour la journée avec Margaux et sa cousine. Les filles ont pu s’éclater dans leur joli jardin aux 1 000 merveilles ! Pendant que maman et tata ont flâné dans les magasins 🙂

Mon petit neveu se met à ramper , trop chou mon asticot ❤

Dimanche : On a fait des pancakes ave Margaux. Elle aime bien les faire et surtout les manger 🙂

Elle est maintenant très portée sur les couleurs et s’amuse à nommer la couleurs des objets… J’aimerai lui trouver un livre ou jeux sur ce thème, si quelqu’un peu m’aiguiller ?

 

** Son gâteau d’anniversaire Trotro **

Il y a déjà 2 semaines, j’ai réalisé pour le second anniversaire de ma poulette un gâteau décoré en pâte à sucre à l’effigie de Trotro, un de ses personnages préférés.

DSCN0700.JPGkuj

Je m’y étais préparée quelques semaines en avance : faire des recherches de gâteaux faciles (débutante oblige !) et me renseigner sur cette étrange pâte que j’ai découvert : la pâte à sucre !

J’ai aussi voulu faire un essai avant le jour J pour me familiariser avec cette pâte et réaliser un décor : voir si c’était réalisable pour moi ou si j’allais devoir courir chez le pâtissier !

Chose faite ! Et plutôt fière d’y être arrivée la môman ! J’ai tout de même très vite remarqué que manipuler la pâte à sucre pour décorer un gâteau prend un temps considérable ! Alors faire 2 gâteaux pour 2 jours de suite : sortez les agendas pour planifier et organiser la réalisation Mesdames ! La pâte à sucre vient de ce site, on y trouve de chouettes couleurs en différentes quantités pour s’adapter aux besoins à un prix abordable.

Avant donc de me lancer, j’avais bien en tête ce qui me plaisait des couleurs, de la disposition des lettres et du petit Trotro. J’ai préparé un gabarit avec un cercle en papier pour représenter la forme du gâteau (25 cm) puis j’ai imprimé le personnage aux dimensions adéquates pour le disposer sur le cercle. En dernier j’ai écrit au feutre le « Margaux 2 ans » afin d’avoir une vue de l’ensemble.

DSCN0709.JPGkol

Pour l’intérieur du gâteau, je suis parti sur quelque chose de simple et classique. Faire moi-même un gâteau avec décor, dégusté par toute  la famille qui plus est pour l’anniversaire de ma fille ! Autant dire que je n’étais absolument pas stressée ! Alors oui, je me suis dirigée vers la simplicité et la rapidité pour ne pas me planter 🙂

Je me suis donc complètement organisée sur la dernière semaine avant le jour J dans la réalisation et décoration des gâteaux, afin d’avoir du temps, ne pas trop m’inquiéter et mettre toutes les chances de réussite de mon côté. La pâte à sucre nécessite des conditions de manipulation et conservation particulières qui impliquent de faire la déco au dernier moment (entre la veille au jour J).

Réaliser ces décors aurait été difficile sans les nombreux conseils de ma belle-sœur pour utiliser la pâte à sucre et sans le matériel particulier qu’elle m’a gentiment prêté avec une copine, Florence (merci les filles !).

J’ai donc d’abord préparé la veille : la génoise le matin puis la ganache au chocolat l’après-midi. Ainsi j’ai pu monter les gâteaux le soir : les fourrer et les recouvrir entièrement de ganache (pour que la couche de pâte à sucre qui le recouvre colle et adhère bien au gâteau).

Génoise classique : recette Marmiton

DSCN0601.JPGmon

DSCN0604.JPGyyy

Ganache au chocolat noir issue du livre de C. Felder Pâtisserie ! que vous pouvez retrouver ici  Pour réaliser la génoise j’ai utilisé mon robot pâtissier mais cela fonctionne très bien aussi avec un batteur électrique.

Par manque de temps, malheureusement, je n’ai pas pu prendre en photo la ganache ni le gâteau monté et recouvert 😦

Le jour J et mon gâteau bien froid, j’ai pu m’attaquer au décor en pâte à sucre.

Matériel : une feuille en silicone, un rouleau à pâtisserie pour étaler et une roulette à pizza pour découper proprement la pâte à la base du gâteau. Un liseur à pâte à sucre pour avoir le moins de défauts possibles sur la couche . Un couteau bien aiguisé pour découper la pâte et former mon personnage, des emportes pièces et des ustensiles lettres et chiffres pour faire les finitions.

Pour reproduire le personnage à l’identique sur le gâteau, je l’ai simplement découpé en différentes parties.

DSCN0674.JPGfgrtj

Ceux qui n’y connaissent rien en pâte à sucre comme moi, il faut avoir en tête quelques conseils indispensables pour l’utiliser. Rien de bien méchant, mais qui conditionnent votre réussite.

Voici l’essentiel pour manipuler la pâte à sucre :

Fariner le plan de travail de Maïzena ou de sucre glace pour étaler la pâte. Pour ma part, j’ai utilisé une feuille en silicone pour étaler puis travailler la pâte à sucre et éviter qu’elle colle.

Pour recouvrir un gâteau d’un diamètre d’environ 25 cm, il faut un peu plus d’un paquet de 250g de pâte à sucre pour une épaisseur de pâte de 3 mm minimum. Si la couche est trop épaisse, le gâteau sera écœurant si elle ne l’est pas assez, le disque se cassera.

J’ai également « fariné » mes doigts et ustensiles au sucre glace très souvent car la pâte colle très facilement dès qu’elle est au contact de quelque chose d’humide.

On peut mélanger les pâtes pour obtenir une couleur plus claire ou plus foncée.

Assembler les pièces entre elles avec un petit pinceau légèrement trempé dans l’eau pour les coller. J’ai assemblé au dernier moment, pour placer au mieux les lettres et bien centrer le Trotro.

A la fin du décor, utiliser un pinceau pour enlever le surplus de sucre glace encore présent sur le gâteau.

La pâte à sucre déteste l’humidité. A son contact, elle fond. Il faut donc conserver le gâteau dans un endroit sec, au frais (pas au frigo) et à l’abri de l’humidité dans une boîte hermétique. J’ai conservé mon gâteau dans ma chambre aérée, radiateur éteint , dans une boîte de transport à gâteau et ça a très bien marché. Voilà pourquoi il ne faut pas faire le gâteau trop tôt mais plutôt au dernier moment.

Le reste de pâte à sucre se conserve dans une boîte hermétique, bien filmé et au frigo.

Une fois qu’on a bien pris en compte le paramètre humidité-danger, il est facile et agréable de travailler ce décor ! Il faut être très minutieux et patient pour faire quelque chose de net et précis ! Mais il faut surtout une sacrée dose d’amour pour le faire 🙂

Le décor du gâteau du Samedi m’a pris toute la matinée et le début d’après-midi soit environ 5h de travail. Celui du lendemain, uniquement matinée : environ 3h30. (On sent la fille qui avait pris le coup !).

DSCN0666.JPGhjkDSCN0668.JPGlokDSCN0670.JPGfghDSCN0700.JPGkuj

 

 Alors vous en pensez quoi ? Vous avez déjà utilisé la pâte à sucre à la maison ?

 

 

 

 

 

Les petits bonheurs (semaine 11)

Cette semaine a été placé sous le signe du repos et cocooning à la maison. Ca fait du bien ! Margaux a bien joué cette semaine aussi ! Effet nouveaux jouets avec l’anniversaire + un beau temps pour aller dehors : bon cocktail pour qu’elle s’occupe seule de longs moments.

Mardi : Une douce après- midi entre filles (avec ma sœur et nos filles quoi). Elles ont bien joué dehors avec au programme : vélo, tracteur et baptême de quad pour ma poulette, qui a kiffé évidemment ! C’était aussi l’anniversaire de Margaux qui a choppé 2 ans à 17h38 !

photo 2.JPGgtr

La cousine de Margaux est venue dormir à la maison pour la première fois et les chamailleries étaient aussi de la partie 🙂

Mercredi/Jeudi : on a fait quelques achats pour les Pâques de ma puce et des nombreux neveux et nièces. Avoir acheté quelques pantalons à Mlle en 2 ans mais ils vont aller direct au placard… Trop petits, il va falloir la passer au 3 ans  :-/

Vendredi : Pas peu fière de voir que ma poulette commence à reconnaître certaines couleurs. Beaucoup de câlins et bisous, je fonds littéralement !

Samedi/Dimanche3 anniversaires à fêter ! Un ami et ses 30 balais, le cousin et la cousine de Margaux qui grandissent trop vite : 4 ans pour petit Firmin et 10 ans pour Flavy Pokora (mouhaa Elise). Bref sacré week-end ! On est mort avec papa !

photo 1.JPGsedphoto 3.JPGghh

Et chez vous ? Comment s’est passée la semaine ?

## Tu as 2 ans aujourd’hui ##

Il y a 2 ans aujourd’hui, je partais à la maternité faire mon premier effort : te mettre au monde. Et apprendre par la suite à être maman.

Sans savoir comment tu allais être, sans savoir quelle maman je serai, ni même être sûre que tu arriverais aujourd’hui… Et puis en fin d’après-midi on t’a posé sur moi et là j’ai su !

Je venais de mettre au monde la plus belle des merveilles et j’allais à présent faire de mon mieux et tout mon possible pour ton bien-être, je devenais une maman !

Très vite j’ai compris ce que toutes les mamans ressentent : ce « trop« . Ce « trop » d’amour, un amour débordant, presque intolérable ! Ce « trop » tant besoin de toi et cette « trop » grande fusion entre nous deux. Ce « trop » besoin de vouloir le meilleur et ce « trop » d’inquiétude pour toi… Je ne pensais pas en devenant à mon tour maman, m’engouffrer dans ce « trop » que les futurs mamans ne connaissent pas !

Je me suis donc occupée de mon nourrisson. Lui apportant ses besoins vitaux de toutes mes forces et de tout mon corps, sans jamais me soucier des miens.

Puis, je me suis occupée de mon bébé. La chérir, l’éveiller et l’initier à ce monde, à la vie. Lui apporter des repères fiables et solides. Je l’ai porté dans mes bras et j’ai marché à côté d’elle,  être dans son champs de vision pour qu’elle soit rassurée et sereine.

Je m’occupe aujourd’hui de ma petite fille. On discute, on rit, je l’éduque, je lui montre et apprends des choses mais je la laisse faire et découvrir un maximum. Je l’observe et je suis là si elle a besoin. Je reste en retrait pour qu’elle avance et se construise. C’est une jolie  petite personne qui grandit sereinement mais qui restera toujours mon petit bébé.

Parce qu’aujourd’hui, tu as 2 ans Margaux.

Tu portes du 2 ans et tu chausses du 22.

Tu as 12 dents.

Tu as 3 repas/jour, dont un biberon le matin. Tu manges seule et bois dans un verre.

Tu adores : les frites, la soupe, le fromage, la peinture, le dessin et jouer dehors.

 Tu aimes prendre des douches mais pas avoir l’eau dans les yeux. Tu te laves seule et tu commences à te laver les dents seule.

Tu parles beaucoup et tu aimes apprendre. En ce moment,  les formes géométriques et les couleurs t’intéressent.

Tu es très taquine, tu as du caractère, rancunière mais tu sais être sage quand il le faut.

Tu dors dans un lit de grande. Tu as besoin d’une veilleuse car tu as peur du noir et de lire des livres avant de dormir. Tu nous dis toujours « bonne nuit, a demain, je t’aime « .

Tu fais une sieste de 2 heures l’après-midi.

Tu ouvres les portes et tu grimpes partout,tu débordes de joie de vivre.

Ton plus grand plaisir est de pouvoir conduire la voiture de papa.

Tu adores Trotro et tu aimes bien T’choupi, Alvin et un peu Barbapapa.

Tu n’es pas du tout intéressée par le pot et une couche sale ne te dérange absolument pas.

Tu danses peu, tu n’es pas portée par la musique même si tu la réclames souvent. Tu adores la chanteuse Louane depuis longtemps et ta comptine préférée est : Pomme d’Api.

Parce qu’aujourd’hui tu as 2 ans, tu es ma gourmandise de tous les jours !

Parce que je t’ai tant voulu, tu  fais ma fierté.

Parce que tu es ma fille adorée, je t’aime mon bébé.

IMG_0435P1020494DSCN0645

Les petits bonheurs (semaine 10)

Je vous retrouve avec joie pour cette jolie semaine qui prend fin. J’ai passé une très bonne semaine, pleine de tendres moments !

Lundi : On a tenté la pâte auto durcissante mais je n’ai pas apprécié, pas conquise par la texture et le modelage :-/

Mercredi : On a fait près d’une heure de pâte à sel et peinture. On en a profité pour penser à la fête des mamies.

DSCN0587

Jeudi : On a encore fait de la peinture essentiellement pour terminer les cadeaux des mamies et j’ai fait une jolie guirlande Trotro à ma puce pour sa fête d’anniversaire. Bien évidement, elle finira en déco dans sa chambre… A ce Trotro !!

Vendredi : J’ai préparé avec beaucoup d’amour ses gâteaux d’anniversaire pour recevoir la famille tout le week-end. Cela m’a pris beaucoup de temps, surtout le décor en pâte à sucre mais le résultat était super beau et ma petite « Gagaux » était heureuse d’avoir Trotro et nounours sur son gâteau !

DSCN0682DSCN0700

Samedi/Dimanche : On a reçu beaucoup de monde à la maison pour souffler ses 2  bougies ! Elle a encore était très gâtée et elle était heureuse de recevoir tant de cadeaux. De beaux moments en famille qu’on n’oubliera pas. De mon côté je pleure de voir ma petite fille souffler sur un gâteau et tenir une conversation car il y a 2 ans déjà, il n’en était rien !!

DSCN0703

## A l’intérieur de moi Aurélia Gaud aux éditions Actes Sud Junior ##

DSCN0531

Résumé

Le petit héros du livre est un bonhomme en proie à toutes sortes d’émotions qui vont le submerger une à une.

« Des airs de fête qui me font tourner la tête. » « …des bruits d’orage qui me rendent fou de rage ! » « …des bulles de douceurs qui me laissent songeur. » « Et ce tourbillon…trop pour moi! »

C’est un joli album cartonné destiné aux tout-petits (dès 2 ans). Tout y est globalement simplifié pour accrocher le regard des plus jeunes. Chaque double-page présente une émotion particulière.

Le texte est  court mais précis. Les illustrations sont dominantes. Les formes géométriques et couleurs apportent un contraste visuel qui interpelle et crée l’effet attendu. Ces formes rappellent les gommettes qu’utilisent les tout-petits comme le petit héros qui ressemble au premier bonhomme que dessinent les enfants en général. Le tout pointe donc généreusement le monde de la petite enfance.

Ce livre reprend une succession d’émotions bien connues des petits bouts et tant fatigantes pour les parents. On retrouve par exemple, le bonhomme heureux présenté avec une pluie de confettis. De grands ronds aux couleurs douces et apaisantes montrent sa sérénité. Mais aussi des couleurs sombres pour les émotions plus fortes et graves. Le gris pour la tristesse et le noir pour la peur, les cauchemars. Les couleurs sombres envahissent alors la page.

Sur l’avant-dernière page, le petit personnage semble complétement épuisé, « à plat » par ce qu’il vient de vivre. Il est assis, les membres tombants, bouleversé par toutes ces émotions.

DSCN0541

La dernière page, la plus jolie, est alors consacrée à l’image très rassurante et sécurisante de la maman qui fait le câlin comme pour mettre fin à ce tourbillon d’émotions !

DSCN0542

Notre avis

C’est un livre particulièrement esthétique, poétique avec un côté assez artistique. Il éveille le tout-petit en s’immisçant au cœur de ses émotions. J’ai apprécié ce livre simple et épuré mais j’ai accompagné la lecture de gestes et l’intonation de ma voix changeait selon l’émotion décrite. Je pense que c’est un effort indispensable pour réellement intéresser les petits bouts. Margaux aime que je lui lise ce livre et surtout quand je mime mais elle ne cherche pas à le lire plusieurs fois. Il ne me paraît pas indispensable mais il peut être profitable aux petits pendant les phases de développement assez compliquées à traverser mais aussi un changement quelconque qui va chagriner ou travailler l’enfant.

DSCN0550

A l’intérieur de moi – Aurélia Gaud – Editions Actes Sud Junior – 11,50 euros.